Qu'est ce que le Shiatsu?

 

Le shiatsu, signifiant littéralement "pression des doigts", est une technique de thérapie manuelle d'origine japonaise, inspirée du massage chinois qui utilise des pressions verticales réalisées à l'aide des pouces principalement, parfois avec les autres doigts ou la paume des mains mais aussi les coudes ou les pieds. Ces pressions s'exercent sur l'ensemble du corps humain et plus précisément sur les trajets des méridiens situés sur le circuit tendino-musculaire. Il s'appuie (selon le type de shiatsu pratiqué) sur les connaissances de la Médecine traditionnelle  chinoise qui englobe l'acupuncture, les moxas, la pharmacopée, les ventouses, la dietétique, le QI gong et bien sûr le massage. Il intègre bien évidemment les connaissances de l'anatomie/physiologie moderne, afin de traiter différents troubles fonctionnels, voire organiques spécifiques en tant que thérapie préventive.

 

Bien que le Shiatsu soit reconnu comme une médecine dans certains pays, ce n'est pas encore le cas en France. Les séances se déroulent de ce fait, dans un cadre de santé préventive par le mieux-être.Le shiatsu n’est en aucun cas un acte médical et ne remplace pas une consultation médicale. Il peut être une véritable thérapie psychocorporelle tant il contribue au mieux être physique et psychique en apportant un réequilibrage du corps et ainsi une vitalité. 

Il n’est pas en revanche un simple acte de massage. Il s’agit d’une profession à part entière s’inscrivant dans le domaine de la prévention, du mieux-être et du confort de la personne.

 

 

 

 

Les maux du corps sont les mots de l'âme, ainsi on ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l'âme.

 

             Platon

 

 

Quels sont les effets du Shiatsu?

 

Au Japon, le Shiatsu est reconnu comme une technique thérapeutique préventive et efficace contre les maux de la vie quotidienne tels que :


• Stress, fatigue, problèmes de sommeil, insomnies
• Problèmes de mémoire et de concentration
• Troubles émotionnels

• Troubles digestifs
• Problèmes hormonaux

• Problèmes respiratoires 

 Problèmes de circulation sanguine / lymphatique

• Problèmes de peau
• Contractions musculaires, raideurs articulaires, tendinite...
• Maux de dos

• Manque d'adaptation à l'environnement...

Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive.

 

Le Shiatsu permet de rééquilibrer de nombreux dysfonctionnements du corps tant au niveau des maux physiques que des maux psychiques; il agit en effet sur les émotions.

 

 

[removed] [removed]

 

Un peu d'histoire...

 

 

 

L'origine de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) remonte à l'Antiquité. Le premier grand ouvrage connu (Huang Di Nei Jing) traitant de cette dernière, existe depuis trois mille ans. Grâce à sa grande richesse puisqu'elle réunie diverses pratiques tel que : l'acupuncture, les moxas, les ventouses, le massage (Anmo), la pharmacopée, la diététique mais aussi le Qi gong, elle reste la seule pratique traditionnelle qui soit encore bien vivante aujourd'hui. Il est à noter qu' elle soigne aujourd'hui un patient sur dix dans le monde. 

La médecine traditionnelle chinoise fût introduite au Japon en 562 après Jésus Christ. Les premiers cours officiels de médecine chinoise auraient été donnés par un médecin coréen en 602 sous l’ordre de l’impératrice Suiko (592-628). C’est pendant son règne que de nombreux médecins japonais l’apprirent avec succès. Mais c’est sous la dynastie des Ming (14e siècle), période où la civilisation chinoise s’épanouit que d’importants progrès furent introduit au Japon. En 1378, un mannequin en bronze Dô Nim Zo, fut importé, c’est sur sa surface qu’était sculpté le système des méridiens ; sur le trajet de ceux-ci, des trous étaient situés à l’emplacement des « points à piquer ». Le gouvernement chinois avait offert cette statue au gouvernement japonais facilitant ainsi la tache aux médecins japonais. 

 

Le Shiatsu (ancêtre du Anmo en chinois qui devint Anma en Japonais) est quant à lui est apparu ou plutôt fût nommé comme tel, au début du XX ème siècle au Japon. Il se fit de ce fait, dissocier des nombreux autres types de massages.

Au japon, en 1910, un diplôme d'état fut créer afin de réguler les professions utilisant les moxas, l'acuponcture et le anma (massage) . A la même période fut introduit au japon, des thérapies manuelles comme l'ostéopathie, la chiropractie et la spondylothérapie...ainsi le nombre des "nouvelles thérapies" sans réglementations devint si important que dans les années 1930, le gouvernement  recensa plusieurs centaines de pratiques dont le Shiatsu.
Après l'occupation américaine, en 1947, afin de moderniser et d'assainir le système médical japonais, une nouvelle loi mettait fin à la pratique de tous les actes de thérapie manuelle autres que l'acupuncture, les moxas et l'anma dont la pratique était régie par un diplôme d'Etat.

Le gouvernement laissa 8 ans aux praticiens pour se reconvertir et pendant ces 8 années, le ministère de la santé publique forma une commission d'enquête (composée de professeurs en médecine) chargée d'examiner les qualités thérapeutiques des quelques 300 "nouvelles thérapies". SEUL le Shiatsu fut accepté par cette commission comme une thérapie efficace et sans danger.

En 1955 le Shiatsu fût officiellement reconnu comme thérapie et pour être praticien, deux années d'études dans une école agréée par le ministère de la santé publique devinrent nécessaires (diplôme d'état).
 En 1964, le Shiatsu fût reconnu comme une pratique indépendante du massage.

La première école agréée fut celle de Tokojiro Namikoshi qui y enseignait un Shiatsu reposant sur des principes d'anatomie -physiologie proches de l'ostéopathie et de la spondylothérapie.

Shizuto Masunaga l' élève de Namikoshi quant à lui intégra plus tard les principes énergétiques de la MTC (méridiens, points d'acuponcture, principes de diagnostic basé sur le yin / yang et les 5 éléments…) dans les protocoles de traitement Shiatsu. Son style se développa plus vite en France que le style Namikoshi. Cependant, au Japon, le style Namikoshi est considéré comme le style thérapeutique officiel. Bien d'autres maîtres par la suite participèrent à la constante évolution du Shiatsu.

Les effets du Shiatsu qu'ils soient justifiés par la médecine moderne ou la MTC, sont de plus en plus reconnus par les professions médicales tel que : médecins, kinesithérapeutes, infirmiers… se formant de plus en plus au Shiatsu, ainsi que par des organismes comme le ministère de la santé publique japonais ou le parlement européen par exemple mais aussi maintenant, par certaines mutuelles notamment en Belgique, qui participent au montant des honoraires des séances de shiatsu.

 

 


Ce même rapport a permis la reconnaissance en France de l’ostéopathieEn 1997, le Shiatsu a fait l’objet d’un vote favorable au Parlement Européen de Bruxelles, dans le cadre de la Loi Lannoye-Collins, sur les médecines non conventionnelles et fait parti des huit disciplines, les plus efficaces et dignes d'intérêts retenues (comme l'ostéopathie, l'homéopathie ou l'acuponcture - Rapport A4-

 

 

 

 

 

 

 

[removed] [removed]
Gwendoline Carré - cabinet de shiatsu et d'hypnose : 43 rue Jules Charpentier- 37000 Tours- 06.31.13.68.55
Siret: 81445138100010
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
photo 12 (2).jpg